Ouilly du Houley Perle de la Vallée de la Paquine

logo du site
  • Ouilly du Houley
  • Ouilly du Houley

Accueil du site > Pages Annexes > Détails de l’histoire

Détails de l’histoire

Ce sont les noms des seigneurs de l’époque qui sont à l’origine du nom de ce village.

Ribauld était le fils d’un Crespin, puissante famille normande aux XIème et XIIème siècles qui possédait entre autre la Baronnie de Tillières sur Avre stratégiquement très importante dont les seigneuries de St Léger d’Ouillye et Ouillye la Ribauld faisaient partie.

C’est Charles V qui en 1370 acheta cette baronnie et la donna 6 ans plus tard à l’un de ses chevaliers Guy le Baveux. C’est ainsi que de père en fils et de père en fille, Ouillye la Ribauld passa entre les mains du petit fils de Guy le Baveux et St Léger d’Ouillye échut à sa fille Catherine.

C’est en 1469 que les deux terres sont réunies et que le château, monumentale sentinelle démantelée pendant la guerre de 100 ans fut reconstruit.

C’est le 15 août 1592 que le château qui abritait une garnison royaliste fut attaquée par des troupes espagnoles et aux trois quarts détruit.

C’est Jean de Longchamp, chef huguenot et gouverneur de Lisieux qui reconstruit le château vers 1605.

Le terre est achetée par le seigneur de Firfol, Adrien du Houlley qui en 1719 fit procéder au changement de noms des paroisses : Ouillye-la-Ribauld devint St Martin du Houlley et St Léger d’Ouillye devint St-Léger-du-Houlley.

C’est durant la Révolution que St Martin du Houlley redevint Ouillye-la-Ribauld qui fusionna avec St-Léger-du-Houlley et ainsi naquit OUILLYE-DU-HOULLEY.

La terre appartint au XIXème siècle à Charles Baguenault et le château fut acheté par Monsieur Pottier qui le protégea.

Au XXème siècle, Monsieur Delore achète la demeure qui était devenue au cours du siècle précédent une maison de ferme : la salle de Gardes avait été transformée en laiterie.

Propriété acoustique de la salle des Gardes : 2 personnes placées dans les angles opposés et donc séparées d’une dizaine de mètres peuvent communiquer à voix basse sans que ceux qui se trouvent au milieu de la pièce puissent saisir leurs propos. "Le son arrive considérablement renforcé et donne l’impression bizarre que la personne qui parle est debout derrière et un peu au-dessus de celle qui écoute."

Deux autres monuments attirent l’attention sur cette commune : l’église du XVème Siècle dédiée à Saint Martin et le manoir de Bellemare qui date de deux époques différentes, la partie la plus ancienne en pans de bois remonte au XIVème siècle et la plus récente en silex et chaînage de grès appartient au XVIème.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF